Humeur : Journée de la Femme

8 mars : journée internationale des droits de la femme.

Pire que la Saint Valentin, cette journée m’énerve au plus haut point. Je suis tout à fait consciente qu’il y a des femmes bafouées, maltraitées, qui n’ont aucun droit ni aucune éducation dans le monde et même en France. Mais faut-il une journée, avec ses manifestations, évènements, conférences et expositions pour y travailler et ouvrir les consciences? Je ne crois pas, car plus que les fêtes des mères, grands-mères et Saint Valentin, le travail et le combat pour l’égalité des femmes et un meilleur traitement sont à mener au quotidien.

Il y a autre chose qui me gêne dans tous ces discours, c’est la parité et la volonté de la politique, du monde du travail et de la société en général de montrer que les femmes ont leur place. Mais politiquement parlant, des femmes ont été placées sur des listes juste pour leur sexe au détriment d’hommes qui auraient été plus compétents, idem dans le monde du travail ou dans les bureaux associatifs. Je pense que pour que les femmes soient les égales des hommes, il ne doit pas y avoir de considération d’appartenance sexuelle dans le choix.

On voit bien les dérives en France, et globalement dans les pays industrialisés où les femmes ont une place plus importante : j’entends à la radio, à la télé des publicités pour du parfum, des fleurs, des livres… Les radios font des programmations exclusivement féminines, des villes comme Nantes font mener des réflexions pour féminiser le nom des rues… Des femmes attendent que leur mari s’occupe des repas, des enfants en ce jour spécifiquement. Le commercial est passé par là, parce que nous n’avons pas de besoin ni de conscience réelle de la situation en dehors de notre confort.

Je ne suis pas là où je suis syndicalement, professionnellement et sociétalement parlant parce que je suis une femme, mais parce que je fais ce que j’ai à faire comme je l’entends. C’est une liberté qui m’appartient parce que des femmes se sont battues pour faire reconnaître leurs droits et je les en remercie. Aujourd’hui je suis active sur ce plan, mais pas féministe, et surtout tout au long de l’année.

Publicité

4 réponses sur « Humeur : Journée de la Femme »

  1. damefenouil

    En total accord avec ces propos. M’etant a nouveau confrontée (de plein fouet) dernièrement aux foudres d’un dirigeant misogyne, je n’ai pu que constater que ces vieux mécanismes réducteurs étaient toujours très présents dans les entreprises et ne demandaient qu’à être cassés. Le souci étant bien que même certaines femmes de la vieille école couvrent ces comportements et sont souvent aussi celles qui s’occupent des RH… La marge de manoeuvre restant très compliquée.. Je partage cet article !

  2. Elanorlabelle

    Tout à fait d’accord avec toi.
    Et puis pour en rajouter, ça m’énerve toujours autant cet emploi de femme au singulier. Je trouve ça réducteur. J’ai bien vu des affiches « journées internationale des femmes » mais dans le langage général on retrouve plutôt la femme. On est toutes différentes, non ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s