#palvacances2017 : le bilan

Initié par Miss Sunalee, j’ai suivi le challenge #palvacances2017 cet été, car les catégories me permettaient de sortir de ma Pal des livres qui y traînaient depuis longtemps.

1. Le titre contient un nom de lieu géographique : « La librairie de la place aux herbes » d’Éric de Kermel. J’ai bien aimé cette lecture en forme de témoignage et de développement personnel dans le milieu littéraire. Un roman dans l’air du temps, avec de bonnes futures lectures à noter.

2. Le titre doit être un vrai jackpot au Scrabble : « L’extravagant voyage du jeune et prodigieux TS Spivet » de Reif Larsen. Avec 121 points, le score est digne d’un Scrabble bien placé ! Malheureusement je n’ai pas du tout accroché à l’histoire de ce jeune garçon génie scientifique, qui fait un voyage initiatique à travers l’Amérique.

3. Le titre contient soit « chant/chanson/musique » ou est le titre d’une chanson ou contient le nom d’un chanteur : légère digression avec « Concerto à la mémoire d’un ange » d’Éric Emmanuel Schmitt, un recueil de nouvelles fidèle aux textes de l’auteur. Une lecture qui ne restera pas dans les annales cependant.

4. Le titre contient un prénom ou un nom de personne : « Entre ciel et Lou » de Lorraine Fouchet. J’hésitais, j’avais peur que ce soit un peu trop chick-lit, ce challenge m’a permis de lire un de mes coups de cœur de l’été ! La Bretagne, l’amour, le bonheur, la reconstruction après la perte d’un être aimé, une belle histoire de famille jamais larmoyante.

5. Le titre est composé d’un seul mot : « Marina » de Carlos Ruiz Zafon. Une plongée dans le Barcelone mystique, dans les ambiances si particulières que sait créer Zafon, dont j’ai été ravie de retrouver la plume. J’adore vraiment cet écrivain.

6. Le titre ne contient pas d’article : « Etoiles » de Simonetta Greggio. Une histoire courte mais intense, une belle histoire sur le changement de vie.

7. Le titre contient un mot lié à la nourriture ou à une boisson : « Autobiographie d’une courgette » de Gilles Paris. Joli coup de cœur pour ce livre offert par Malena. Très jolie et émouvante histoire de ce jeune garçon pour qui l’a vie n’a pas été facile et qui a pourtant une joie de vivre et une philosophie dont nous devrions tous nous inspirer.

8. Le titre contient un mot désignant un animal : « Sans oublier la baleine » de John Ironmonger. Que ferions nous en cas de fin du monde imminente ? Peut on avoir foi en l’humanitude de nos congénères ? Ce livre nous redonne l’espoir d’une vie entre humains plus solidaire.

Challenge réussi, je suis vraiment contente d’avoir lu ces livres parce que j’en ai ressorti de vraies réflexions et coups de coeur.

3 réponses sur « #palvacances2017 : le bilan »

  1. Shermane

    Rôh, j’ai encore plus envie de lire Sans oublier la baleine, avec ta description !
    Mais malheureusement, je n’ai pas ta vitesse de lecture. Et chez moi, il y a déjà Sans oublier le chien (de la SF, de Connie Willis) qui m’attend !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s